UN PEU DE TOUT, MAIS PAS N'IMPORTE QUOI, SUR LE SAAR

 

Cette page sera consacrée à la vie du Saar, bien sûr, mais sous des aspects moins connus. Je ne sais pas exactement quel sera le contenu dans l'avenir car il dépendra pour beaucoup de ce que je vais recevoir d'Allemagne ou de ce que je vais trouver sur le Net. J'espère pouvoir y inclure des renseignements sur sa vie en mer du Nord, Atlantique et Baltique. L'avenir le dira.

Pour commencer, je vais mettre une carte postale écrite par un marin du Saar et sa traduction. Ensuite .....

 

LE SAAR OU L’HISTOIRE D’UNE CARTE POSTALE.

En cette année 1937, un jeune matelot est sur le point d’appareiller à bord du SAAR. Il n’a que le temps d’écrire une brève carte postale à ses parents, et on sent bien comme tous les marins qui vont quitter la terre ferme, que cela ressemble peut être pas à un adieu, mais à une espèce de rupture avec ses habitudes, un secret espoir de dire encore, je pars, ne m’oubliez pas, je pense à vous… Son nom est ERFURTH. Sa petite carte postale timbrée à six centimes, ou pfennig, est estampillée par la poste du Reich de KIEL, une des bases de la Kriegsmarine, ce onze juin , avec déjà, la mention « jeunesse hitlérienne. » inscrite sur un logo. Y pense t-il seulement à ce que sera plus tard son destin… Son souci sur le moment est d’espérer faire parvenir à ses parents quelques photos qu’il n’a pas eu le temps de développer. C’est tout. Dans le lot de cartes postales ou de petites lettres qui finiront dans l’oubli du temps qui passe.

Son écriture, hachée, un peu hâtive, est typique de l’époque, somme toute récente, et elle a pour nom « Sûtterlin ».

Cette écriture (en allemand : Sûtterlinschift) est une écriture cursive (manuscrite) de « fraktur » allemande, héritée de l’écriture gothique, développée par Lûdwig Sûtterlin. Introduite en Prusse en 1915, elle s’est répandue en Allemagne dans les années 1920 et a été utilisée jusqu’en 1941.

L’écriture « Fraktur » en allemand « frakturschift » est couramment appelée écriture gothique (dont elle est issue) mais avec laquelle elle ne se confond pas : la « Fraktur » est un type d’écriture gothique, elle est une version d’imprimerie de l’alphabet latin apparu en Allemagne à la renaissance, au début du XVI ème siècle. Elle sera utilisée jusqu’en 1940/41.La version manuscrite est donc la Sûtterlinschift. Elle s’opposait à l’Antique, nom donné aux lettres latines, telles que tracées et imprimées dans les autres pays de l’Europe de l’ouest, qui correspond, grosso modo, à nos lettres actuelles. Après 1941 l’Allemagne adoptera l’Antique.

De nos jours, il est rare de trouver des personnes qui connaissent cette écriture, puisqu’elle n’est plus enseignée…Sauf dans les universités, à des fins scientifiques, ou pour lire par plaisir en original les textes de GOETHE, et autres écrivains classiques. De plus dans certaines régions d’Allemagne, possédant une particularité linguistique, il n’est pas facile de déchiffrer un texte, où l’on pourrait penser que l’orthographe n’est pas respectée, alors qu’il s’agit simplement d’une simple transposition de la phonétique à l’écriture. A titre d’exemple, le mot « bilder » (lettre, carte) est transformé en « bilda ». c’est la prononciation typique de Land du sud comme le Brandebourg. Ce qui ajoute à la difficulté de compréhension.

Dès 1940, Hitler, pour faciliter ses objectifs de conquête, imposera l’écriture latine dans le seul but de comprendre et de se faire comprendre du monde entier.

Traduction littérale de la carte postale :

Chers parents, 

« Je vous envoie les dernières salutations d’Allemagne. En effet, cet après-midi nous partons pour l’Espagne.

Je vous écrirai dès notre arrivée à destination. J’ai déjà fait quelques photos, mais je ne les ai pas encore fait développer car il me reste encore quelques photos à prendre sur la pellicule.

Je vous embrasse bien fort. »

Carte postale adressée à :

Monsieur Fritz ERFURTH . / FÜRSTENWALD. Ringplatz 11.

L'alphabet en question

(recherche et travail de Jeannot la Torpille)

 

Traduction et commentaires de notre correspondant permanent Jeannot la Torpille

Cette carte aurait tendance à prouver que le Saar était à Wilhelmshaven en août 1944 - A suivre

Traduction

 

Carte postale du SAAR

Cette carte postale,postée à Wilhemshaven le 18 juillet 1944, est adressée à un certain monsieur Adolph HESOLBROT, résidant à LITSCHAU , Werf 905.25, vraisemblablement employé dans une firme de construction navale du port de guerre. Elle est écrite par deux marins du Saar :

 

Rudolph NOVAK et Wilhem GEFAHN , qui disent en substance:

 

 «  Les meilleurs souvenirs à toi et à ta femme de la part de… »  ( noms des  auteurs de la carte)

 

 Après cette phrase, d’une même écriture, il en est une seconde, plus difficile à déchiffrer qui laisse sous-entendre que tous deux doivent embarquer le 24 juillet suivant :

 

Il est dit textuellement : 

«   suis…..embarqué….24/7  » suivi de deux consonnes certainement les initiales de chaque nom.

 

Traduction de Jeannot la torpille

 

Jeannot la Torpille a encore frappé

M Thomas Weis de www.wlb-stuttgart.de m'a envoyé aussi la liste des commandants du SAAR entre 1934 et 1945. La voici:

 

LtCdr/Cdr        Wiegner          01/34 - 09/36

Cdr           von Schönermark   09/36 - 06/37

LtCdr/Cdr        Bartsch           06/37 - 04/44

LtCdr              Reinke            04/44 - 05/45

En fouinant, j'en ai trouvé un autre, à une période qui parait logique: à suivre

 

Hinrich - Oskar Bernbeck         05/38 - 03/40

 

RETOUR